Je suis dans le bus pour New York City, en route pour aller voir Queenie, une autre copine que j’ai rencontré lorsque je travaillais a Disney. Elle est chinoise mais habite New York depuis environ cinq ans.Un agent d’immigration me contrôle une seconde fois avant de pouvoir entrer dans le bus. Une fois assis, je retrouve la facilité de dialogue des américains. Ma voisine entame tout de suite la conversation, elle vient de Syracuse, une ville étudiante ou nous ferons un arrêt de quelques minutes. Elle me propose un chewing gum, puis se replonge dans son bouquin jusqu’à la fin du voyage.Tant mieux, j’ai plus envie de dormir que de parler, elle à un accent difficile, et il y a du bruit dans le bus.

Apres sept heures de route, Queenie me récupère à la station de bus de Port authority, j’en prend déjà plein les yeux à pied, ca grouille de monde et d’animation, de personnages et de clichés. Dix minutes plus tard, c’est parti pour une virée en voiture dans New York de nuit. Grisant, même avec avec un fond de musique chinoise.

Time Square

Au bout de quelques minutes, Queenie décide de mettre l’une des seuls chansons francaises qu’elle a. Je ne connais pas cette chanteuse, mais l’une des paroles dit « je t’aime mon amour, les autres sont tous des cons » Manque de pot, le seul truc que Queenie ose essayer de chanter, c’est ce passage ! Je lui explique ce que ca veut dire, elle n’en avait aucune idée, du coup ca la fait bien marrer et n’arrête pas de répéter ce passage.

Rien à voir, mais j’ai redécouvert la limonade à Rochester, et c’est vachement bon. Je sais, je débarque.