Le Salvador, c’est l’un des pays les plus dangereux du monde dit Wikipedia.Le taux d’homicide est ultra elevé pour un pays si petit, mais c’est surtout du à la présence de gangs comme la marasalvatrucha, qui s’entretuent. J’ai toujours trouvé ce petit monde fascinant, tout comme celui de la Mafia.Ca me terrifie, mais ca m’intrigue énormement. Christian Poveda s’est fait assasiner il y a quelques mois pour son film, la Vida Loca (trailer et lien sponso).

J’arrive en couchsurfing chez Lucho, qui acceuil une autre francaise. Laurence habite au mexique depuis 5 ans, du coup son espagnol est parfait et j’ai du mal à comprendre ce qu’ils racontent, ca parle trop vite. On se fait l’ascencion du volcan izalco avec ses amis, et notre groupe est évidemment accompagné d’un policier armé, au cas ou. Petite visite de la ville en voiture le soir, effectivement, ca craint pas mal quand même. Lucho me dit que c’est l’inverse des ville europeenes, le centre ville est une poubelle publique et plus on s’écarte, plus c’est clean. J’en ai pas vu grand chose, mais j’ai quand meme eu le temps de voir tous ces gens qui ne donnent pas l’impression de vouloir vendre des fleurs, toutes les putes drogués en marcel trop grand, et des chiens errants par dizaines.

Au Salvador, la monnaie officielle c’est le dollar américain. Je trouve ca pas mal hallucinant, mais soit, c’est pratique, ca me permet de mieux me rendre compte des prix.

J’ai vécu mon premier tremblement de terre la bas ! Et ca fait bizarre… Ca m’a rappelé Jurassik Park. Ma bouteille d’eau a coté de l’ordinateur qui se met a trembler, puis les lampes au plafond qui commencent a danser. Non c’est pas possible, c’est pas un tremblement de terre quand meme… ha ben si tout se met a vibrer, zou, le temps d’aller ouvrir la porte pour sortir, c’est fini. Wow. Magnitude 5,5. L’epicentre est loin de la ville, aucun gros dégats, mais wow ! Ici, il y en a environ 2 fois par an donc ils sont plus ou moins blasés.

Petite balade dans la ville en solo, il y a un garde de sécurité privé environ tous les 20 metres. Devant chaque commerce en fait, même le coiffeur en à un.

La secu, devant chez le coiffeur

La secu, devant chez le coiffeur

J’ai decidé de zapper le Honduras faute de temps, faute de thunes, et parcqu’il faut que je traverse tout le pays pour aller vers l’autre cote, la ou il y’a les trucs les plus intéressants.

Mon car vers le Nicaragua part à 5 heures du matin, le taxi me dépose vers 4H15 devant la station. Ha ok c’est fermé. Resumons, nous sommes en pleine nuit, je suis tout seul, j’ai tout mon argent, cartes bancaires, vetements, etc sur moi, dans mon gros sac a dos bien apparant, dans une ville pas vraiment réputée pour sa sécurité, et je commence à me demander si il y a vraiment un bus qui va partir. Bon, ben je vais me cacher derrriere le banc hein. Depuis le taxi, j’ai encore  vu des meutes de chien. Oui car ca aussi c’est un truc que j’avais jamais vu avant l’amerique centrale, mais ici il y a énormément de chien errants, et la plupart n’ont bouffés que des miettes depuis 2 semaines, ca se voit, ils n’ont que les os sous la peau. Il y a donc des meutes de chiens qui trainent jour et nuit, et meme si j’en ai pas forcément trop peur le jour avec du monde autour, je me pose la question en pleine nuit  » je fais quoi si 5 chiens affamés décident de m’attaquer, la maintenant ? »

La boutique pour le bus ouvre une 20 aine de minutes plus tard, je me précipite à l’intérieur !

Bon, vu comme ca je donne une tres mauvaise image du Salvador, mais j’ai passé un bon moment la bas, trop court d’ailleurs. Kellen est tombé amoureux de ce pays malgré tous les petits désagréments, et malgré le peu de temps que j’y ai passé, j’ai le sentiment qu’on peut facilement se plaire ici. Je retiendrai notemment la gentilesse de ses habitants, et la vague de folie que j’ai declenchée en allant au resto avec les amis de lucho, ou j’ai commandé tout a fait par hasard, le plat national, une soupe au poulet. C’est qu’ils en sont fiers de la soupe au poulet !

Le salvador, c’est aussi l’un des rares pays ou l’on peut trouver une plage de rêve, faire une heure de voiture, et se retrouver à grimper un volcan !