Et voila, je suis dans l’avion. J’ai tellement pensé à ce moment, à ce que j’écrirais sur ma premiere page, qu’aujourd’hui je ne trouve plus rien à dire. D’ici trois heures, je serai solo dans une ville qui m’est totalement inconnue, Montréal. L’avion me donne déja un petit apercu du Québec, et je ne peux pas m’empêcher de rire (intérieurement!) en entendant l’accent un peu partout autour de moi.Enfin bon, je rigole pas trop non plus hein, rire tout seul, c’est moins rigolo justement. Je suppose que d’ici demain je me serais habitué a cet accent, et avec un peu de chance, je trouverai ca super sexy! Pour l’instant, je retourne pioncer. La nuit dans l’aéroport à été courte, pour ne pas dire inexistante, et en plus y’a meme pas d’écrans pour faire mumuse dans l’avion…