Queenie n’a pas trop changée.Elle est toujours aussi chaleureuse et acceuillante. Ca fait cinq ans qu’elle habite ici, et la seule fois ou elle est allée voir la statue, c’etait lors de son premier jour.Du coup, elle est venue la revoir avec moi. Elle m’emmene ensuite chez une de ses copines qui habite à 1 h en voiture d’ici, sur Long Island. On s’arrete en route dans l’un des Chinatown de la ville (Oui, Chinatown, c’est pas seulement sur Manhattan) pour acheter des trucs et des machins.Je rentre donc dans un magasin du style Super U, scene étrange. Je pense sincerement que j’etais le seul non asiatique du magazin, qui était pourtant bien remplit. Ca gueule en mandarin, il y a du canard seché, pas une seule inscription en anglais, etc.

La statue de la Liberté

La statue de la Liberté

L’amie de Queenie, Yuan ( comme la monnaie, oui), à cuisiné un genre de soupe sucrée au tapioka. Pour la premiere fois du voyage, j’ai fais semblant de trouver ca bon ! J’ai osé aborder le sujet de la liberté d’expression et de la politique en Chine. C’était intéressant, mais j’ai la flemme d’en parler ici. Je prefere retourner à la TV voir les « débats » de Fox News.

Chinatown my Chinatown – Mills Brothers