Quand j’habitais aux Etats-Unis en 2007, j’avais un colocataire thaïlandais. Je me souviens être rentré plusieurs fois le soir, accueilli par l’odeur dégueulasse de ses différentes mixtures. Mais je l’aimais bien quand même, il était sympa, lui et ses 28 différentes sauces à mettre dans les pâtes.

il semble que quelque chose soit arrivé à mes papilles gustatives entre temps (et dans mes narines également), puisque depuis mon passage en Thailande, j’adore la cuisine d’ici. Ou alors, mon coloc’ peut être juste très mauvais cuisinier.

Vous voyez ce que je veux dire, quand je vous parle de mon colocataire et ses sauces

Vous voyez ce que je veux dire, quand je vous parle de mon colocataire et ses sauces

Chiang Mai propose des dizaines de cours de cuisine différents. Un peu comme ceux que j’avais fait au Mexique . J’en choisi un, et c’est parti, je me met en mode Joel Robuchon. Tellement que j’en oubli mon appareil photo à l’auberge de jeunesse. Mais comme un idiot qui se rattrape bien, j’ai réussi à récupérer les photos de quelques français qui ont fait le cours avec moi.

On commence donc par la visite d’un marché thai. Plein d’inscriptions que l’ont ne connais pas, de produits que l’on a jamais vu, de mixtures douteuses, et d’odeurs qui chatouillent le nez.

heureusement, je parle courrament thai

heureusement, je parle couramment thai

Puis, c’est l’arrivé sur la ferme. Petite visite du coin, on y fait pousser la plupart des ingrédients nécessaires pour la confection des plats que l’on a choisi. Citronelle, papaye, etc.

L’école nous donne un choix à faire parmi un 15aine de plats, on en préparera 5.
Si vous y allez, je vous conseil donc de ne rien manger le matin, parce qu’il faut pouvoir se les enfiler ensuite tout ces trucs la.

le choix proposé

le choix proposé

Je choisi :

Green Curry paste – La poudre utilisée pour plusieurs plats thai – et le green curry qui va avec (un des plats les plus connus, délicieux)

Tom Yam Soup – Je vous en parlais ici, je suis amoureux de cette soupe. Le choix fut difficile cependant, parce que la Soupe au lait de coco est également très bonne.

deux tom yam preparées differement

deux tom yam preparées differement

Poulet au basilic – Ca c’est bon normalement, mais la mienne ne l’étais pas. Bon, ben tant pis hein.

Pad thai – LE plat que l’on trouve partout dans la rue. Des nouilles cuites sur un Wok, avec pleins de petits trucs dedans. A Bangkok, ils te font ca en 30 secondes chrono. Moi j’ai du y passer au moins 20 minutes.

Bananes au lait de coco – Celui ci c’est facile, comme le nom l’indique, c’est des bananes, réchauffées dans du lait de coco. Rajoutez du sucre et une feuille de je sais plus quoi pour la déco, c’est prêt (et c’est bon)

et comme ils font les choses bien, on nous donne à la fin un petit livre (en anglais) avec toutes les recettes vues, les ingrédients, la préparation, et des photos!

Si l’envie vous prend de faire la même chose, voila leur site web : www.thaifarmcooking.com