Olin est un américain qui vit depuis environ 10 ans au Nicaragua, avec sa femme nica Ophelia, il tient une auberge de jeunesse  à Leon (pas celle ou j’ai dormi quand j’y étais, malheureusement). Je me dis que j’ai énormement à apprendre de gens comme ca, et qu’un jour pourquoi pas, j’aimerai ouvrir une auberge de jeunesse moi aussi sur Nantes ou ailleurs.Encore l’un de ces 10 000 projets que j’ai 🙂

Le sienne, il l’a ouvert par hasard, en se rendant compte qu’il a acheté une maison bien trop grande. Et voila, ca fait 4 ans.

Kate l’a rencontrée quand elle dormait chez lui, et ils descendent en vacances à Boca del Toro, Panama en passant par San José, Costa Rica. Ca tombe bien, c’est la ou je vais aussi, je profite donc de la voiture. Kate gerbe environ 7 fois dans la journée. Et le lendemain, c’est moi qui suis malade, heureusement j’ai juste le bide en vrac, pas de vomi à l’horizon pour moi.On à du manger un truc pas trop frais ces derniers jours, puisque Justin le Canadien était lui aussi malade avant qu’on parte.

On est arrivé a Boca del Toro aujourd’hui, isla Bastimento, et encore une fois c’est très carte postale. Mais c’est different de Key West par exemple, ici c’est tres coupé du monde. Je me balade dans la petite ville, l’age moyen de la population doit etre de 15 ans. Il y a des dizaines d’enfants qui me passent devant en courant, ils sortent de partout ! Ambiance caribéenne, reggea music partout, j’ai l’impression d’etre en Jamaique. Enfin j’en sais rien en fait, j’y suis jamais allé en Jamaique. J’adore marcher sur ces petits ponts qui se jettent dans l’eau. On sent qu’ils sont faits maison, ils ne sont pas du tout réguliers dans leur espacement.Je compte bien passer quelques jours ici à faire toute sortes de rien du tout, me reposer sur un hamac, les doigts de pieds en éventail, avant de me lancer vers Panama City, derniere étape avant de prendre un avion direction Papa-Maman au Pérou.Et oui, mes parents viennent me voir pour mon étape la bas ! On va faire un bout de chemin ensemble.

Le truc nul c’est que j’ai oublié mon bouquin à San juan del sur ! Pour une fois que je comptais bien le lire, tranquilou dans mon hamac. Tant pis, je passe mon temps sur les plages du coin. Il y a une plage remplie d’étoiles de mer, l’autre, « red frog beach »  ou l’on peut trouver des petites grenouilles rouges vénéneuses que les gamins s’empressent de nous mettre sous le nez quand on arrive pour qu’on les prenne en photo et qu’on leur file une petite piecette. Ils les capturent et les mettent dans une feuille de palmier.

J’ai réussi à récuperer 2 ou 3 photos des gens que j’ai rencontré sur place, mixé avec un peu de google images pour vous donner une idée du coin.