El Calafate, C’est la ville du glacier Perito Moreno. Le coin est bourré de français, et j’y croise encore une fois des gens hors du commun, comme celle qui à fait France-Inde en stop, en solo, et avec 1000€ . J’adore voir ces gens qui repoussent les limites et me rappellent que tout est possible.

Invasion de francophones à l hostel

Invasion de francophones à l hostel

Petite soirée Empenadas (un genre de pâtisserie argentine super simple à faire et super bon) avec tout un tas de francophones, que ce soit de France, Suisse ou Belgique. Le lendemain, petite balade aux alentours de la ville, de quoi me rendre compte que malheureusement ici aussi c’est la décharge publique et la fête aux sac plastiques.Enfin, il y’avait une belle vue sur la ville.

Moi et vincent, l'un des francais rencontré pendant le voyage

Moi et vincent, l'un des francais rencontré pendant le voyage

Et puis finalement, la visite du glacier. Ca devient une habitude, mais c’est encore l’un de ces endroits incroyables, magnifiques et impressionnants. Je vous laisse juger avec les photos, et je vous laisse imaginer le craquement que ça fait quand se décrochent de gigantesques blocs de glace qui tombent dans le lac (régulièrement, on en a vu deux ou trois).

 

Petit beurre love perito moreno

Petit beurre love perito moreno

Au passage, j’ai perdu ma Carte Bancaire après Puerto Madryn.Oui, c’est la galère. Du coup, un grand merci à ma maman et mon papa qui m’ont envoyés de l’argent via Western Union (si ça vous arrive, je pense que c’est une des meilleurs solutions pour dépanner, ça marche même dans les petites villes), à HSBC qui à été réactif et m’a renvoyé relativement rapidement une carte via DHL, et à Amandine, l’une des françaises que j’ai rencontré et qui a super gentiment accepté de retirer de l’argent pour moi (après un virement fait par internet sur son compte bien sur 🙂 ) .

 

Pour finir, El Calafate c’est aussi la ville la plus au sud du monde ou je suis allé. Bon en vrai c’est Rio gallegos mais je m’y suis pas arreté alors ça compte pas.

Un an et quelques mois auparavant, j’étais parti du nord de l’Amérique du nord, et après des centaines d’heures de bus, trois avions en comptant la france, des voitures, de l’auto stop, des bateaux, une paire de Havaianas usée et une paire de Nike rafistolées à la super glue, me voila arrivé au sud de l’Amérique du sud. Alors c’est peut être un détail pour vous, mais pour moi c’est un sacré piano debout.

Du nord du nord au sud du sud

Du nord du nord au sud du sud

Vous allez me dire ouiiiiiii mais Ushuaia, blablabla gnagnagna. Donc non, n’insistez pas, je n’irais pas à Ushuaia, c’est hors budget, y’a pas grand chose, et c’est encore assez loin d’ici. Donc ouais, les douches senteur fin du monde, ça sera peut être pour une autre fois, mais pas celle ci!

En attendant, direction le nord et le petit village d’El Chalten a 200 kms d’ici!