je part prendre mon taxi jusqu’a la gare routiere de Guadalajara, et je rencontre un nouvel arrivant dans mon récit. Ce chauffeur de taxi qui croit que l’anglais est la langue maternelle des francais, et qui n’en revient pas que l’on ne mange pas épicé dans ce pays.La course me coute 125 pesos ( presque le cout d’un ticket de métro à Tokyo!), mais il n’a pas de quoi me rendre la monnaie sur mes 150. Je tergiverse 2O secondes, 25 pesos c’est beaucoup, il y a des billets de 20 pesos ici, bleu comme le billet de 20 eurso.Et puis je me rend compte qu’en fait ca lui fait un pourboire d’un peu plus d’un euros. C’est bien plus que la plupart des pourboires donnés ici, mais j’ai la chance d’etre né dans un pays ou ca represente trois bonbons.Tant pis ou tant mieux, on va dire que c’est ton jour de chance.

Benvenidos a Mexico

Benvenidos a Mexico

Arrivée dans l’immense gare routiere de  Mexico city, « el DF », ca ressemble déja plus a une ville européenne.Les tacos en plus.  Je pars voir le musée d’antropologie, c’est beau. Il y à meme le fameux caliendrier Aztec qui indique la fin du monde en 2012. Ca m’énerve un peu car le dimanche c’est gratis pour les mexicains, payant pour les autres.Bon, ca coute rien, mais c’est le principe.Un peu comme les soirées « gratis pour les filles »  quoi.Je ne suis ni mexicain, ni une nana.Elle est ou l’égalité des races et des sexes hein!

Ha et puis a Mexico j’ai été voir un match de Lucha Libre, le sport national !

L'un des lutteurs pro à été assasiné dans sa voiture, le jour d'avant le match que j'ai été voir

L'un des lutteurs pro à été assasiné dans sa voiture, le jour d'avant le match que j'ai été voir

En tutu kaki sur le titikaka

En tutu kaki sur le titikaka