Quand j’arrive dans une nouvelle ville, c’est un mélange entre un sentiment d’excitation et une grosse flippe. Surtout ici au Mexique, rien à voir avec les USA ou le Canada. Tout le monde te saute dessus pour, au mieux, te vendre un truc, au pire, te demander de me filer à moi, petit garcon de 8 ans, un peu de pognon pour « surveiller ta voiture » le temps que tu fasses ta petite sortie.Facon amicale de te prévenir que si tu paye pas, tu risques de chercher certains bouts de ta bagnole à ton retour dans quelques heures. C’est ce qui nous est arrivé lors d’une petite sortie dans la ville de Chapala.Donc forcément t’as envie de lui mettre des baffes, de lui dire qu’il tue le tourisme et donc la seule source de revenu de la ville, mais tu te retiens, probablement parcque ton espanol est toujours bancale, et aussi parcqu’il y a des grand freres moustachu avec un tee shirt  » je suis le disciple de Jesus » quelques metres derriere.Mais je m’écarte du sujet!

Je suis donc arrivé à Guadalajara samedi dernier, à la gare routiere. Bien, je fais quoi maintenant ? Les bus ici, impossible de les prendre si on est pas du coin. Il n’y a pas d’arret de bus, il n’y a pas de plan, ils roulent comme des pilotes de formule 1, on ne sait pas d’ou ils viennent ni ou ils vont, mais ils passent.Il y a bien un metro, mais il est à plusieres heures à pied de la gare routiere. Je choisi donc l’option Taxi à regret, heureusement que je suis au Mexique, ca me coute rien. J’arrive chez Emery et sa femme Indida ( toujours en couchsurfing, je deviens vraiment accro). Il est prof d’anglais ici, c’est un américain, un gringo, mais parle parfaitement espanol. Ca en surprend plus d’un.

petit tour de bateau non loin de chapala,mexique

Petit tour de bateau non loin de chapala,mexique


J’ai testé toute forme de tacos, on m’avait prévenu à TJ,  » A guadalajara, tu va manger des parties de la vache que tu n’aurait jamais imaginé ». En vrac, tacos de tripas, de lengua, de cabeza et autres truc étranges dont j’ai oublié le nom. Mais c’est bon, et puis, à 5 pesos le taco ici, c’est donné ! C’est drole, personne ne veut m’expliquer exactement ce qu’il y à dans un taco de cabeza. Soit ils ne savent pas, soit ils ont peur que j’arrete d’en manger apres.

tacos guadalajara

Aucune idée lequel est lequel, mais ils sont tous bons !