Huayna Potosi – Jour 2
Apres une première journée plutôt tranquille qui consistait surtout à faire connaissance avec le groupe, avec les 5 guides, et un petit entrainement sur les rudiments de l’alpinisme sur glacier, me voila arrivé au second refuge, à plus de 5000 m d’altitude.

T’as signé, c’est pour en chier, et t’en chie à fond. Jamais tu n’en as chié autant à monter une montagne. Énorme sac à dos à porter jusqu’au refuge aujourd’hui. Il me parait même gigantesque. Tous les 10 mètres, je m’arrête, reprend mon souffle pendant quelques minutes, repars,  remonte quelques mètres, même pas 10 en fait. Ca y est, j’en peux plus encore une fois. Je peux pas respirer ici. J’ai chaud dans la neige, j’ai froid aussi. Chaque pas que je fait me demande un effort considérable.
Demain, c’est la journée difficile. Levé à minuit, car le soleil fait fondre la neige et rend la montée plus pénible. Je ferais tout pour arriver en haut. Demain, c’est juste petit sac à dos. Ce qui m’impressionne le plus aujourd’hui, c’est que même en ayant la vue sur le refuge, 50 mètres plus haut, j’ai du mettre une demi heure à faire ces 50 derniers mètres.Même arrivé à 5 mètres du truc, je suis obligé de faire une dernière pause. Je ferais tout pour y arriver, au sommet, au 6088m du Huayna Potosi.
Sur les murs du refuge, beaucoup de messages, de vainqueurs ou de vaincus. D’ici quelques heures, j’affronte la tempête de neige, j’affronte la montagne et je met à épreuve mon physique et mon mental.