Buenos Aires, j’y fais mon premier couchsurfing d’argentine, ce qui me permet de gouter au fernet. C’est un alcool pas dégeu mais pas gégén’ non plus, à base de toute sorte de plantes. Ils le mélangent avec du Coca, je doute que ça soit la pratique originale. En fait, c’est un truc italien, mais comme la plupart des argentins sont de descendance italienne, c’est finalement pas étonnant de le retrouver ici!

Je goutte aussi à l’asado, le barbequ’ argentin, ce qui me permet de vérifier la véracité de la rumeur sur la viande argentine. Je confirme, c’est un festival dans ta bouche. Bon y’a des trucs dedans qui donnent pas forcément envie, genre les boyaux, mais au final ca se mange bien. Ca à meilleur gout que les sauterelles de Oaxaca quoi.

 

Buenos Aires, j’y ai fait le touriste tranquillement en préparant mon itinéraires des prochains jours. J’ai jusqu’au 2 décembre pour voir l’argentine et le Chili, d’ou j’embarquerai pour mon vol Santiago – Sydney, après presque un an en Amérique du sud.