On part au In-N-Out à coté de l’université (Au passage, Ils étudient tous ou presque pour devenir soit acteurs, soit réalisateur, soit producteur de films). Et c’est une entrée directe dans mon top 3 des meilleurs burgers, avec le burger house de Nantes et les Johnny Rockets.

Le menu est ridicule, il y à genre 2 ou 3 choix différents. Un hamburger, un cheesburger, et une double hamburger.La déco est style minimaliste, rouge et blanc année 50 ( je crois ? ). Les frites sont coupées devant le client et il y a des tranches de citron à rajouter dans sa boisson. 🙂 Il existe aussi un menu « secret » qui n’apparait nul part, on peut demander les frites  » animal style », c’est à dire avec une sauce à l’oignon maison.On peut avoir un « protein burger », ou le pain est remplacé par de grandes feuilles de salade. Bref, c’est un ensemble de détails qui font que ca cartonne !

Les frites "animal style"

Les frites "animal style"


Un second couchsurfeur arrive, Nikklas, un allemand de 21 ans. Il voyage aussi pour plusieres mois et vient de se taper 50 heures de bus depuis la cote Est. Zach m’apelle Jules pasqu’il n’arrive pas à prononcer mon prénom correctement, et parcqu’il sait que j’aime Pulp Fiction. Nicholas hérite du surnom « Wolfy », car son second prénom est wolfgang, et que c’est tellement plus cool! Je pourrais écrire des paragraphes sur Zach, Jesus tout droit venu de la nouvelle orléans en louisiane. Il est un personnage de film à lui tout seul, avec un accent du sud des USA.  » Ya’all ». Il boxe dans le vide et répète « Am I right? » des qu’il sort une bonne vanne. « We deep fry anything in that god damn nation », à propos des Oréos transformés en beignets frits à 99cts, une autre merveille culinaire et cardiovasculaire de ce pays. (dispo au « Golden Nugget, l’un des casino de Fremont Street)

deep fried oreos

Prenez un Oreo, entourez le de pate à beignets, trempez le dans l'huile. C'est prêt.