Je suis volontairement passé rapidement sur Langkawi, qui ne me laissera pas un souvenir impérissable (même si ça reste sympatoche), pour me concentrer un peu plus sur les iles Perenthians, qui ne jouent à mon avis pas dans la même cour.

Perenthians, c’est deux iles : Pulau Kecil, et Pulau Besar. Ils sont pas allé chercher bien loin, puisqu’on ça veut dire petite Ile, et grande Ile.

Moi, j’ai passé environ 10 jours sur la petite Ile, je ne vous parlerai donc que de celle la. Selon mes différentes infos, la grande île est plus développée, un peu plus cher, plus d’infrastructures, tout ça.
Et franchement, c’est pas bien difficile, parce qu’il y’a pas grand chose sur Pulau Kecil. Et c’est bien ça qui fait tout son charme!

Il y’a le long de la plage une petite dizaine d’hébergement en tout genres, soit des petits bungalows, soit des auberges de jeunesse avec dortoirs, et même un hôtel semi classe.

une vue banale sur l'ile

une vue banale sur l’ile

L’ile est accessible seulement une partie de l’année. Le reste du temps, la mer est apparemment assez méchante  Ils doivent d’ailleurs reconstruire les quelques bars de la plage tous les ans. Quand je dis bar, c’est quatre planches en bois, de la lumière et de la musique reliée à un groupe electrogene, et des bouteilles. Les îles font parti d’un des états de la Malaisie les plus musulmans, il est par exemple impossible de trouver de l’alcool dans les supérettes de kota bharu, ville ou j’ai fait escale avant de venir. Mais ici, on est sur une île, et les règles sont bien différentes! Surtout vu le nombre de touristes.

La nuit, des bars se créent sur la plage

La nuit, des bars se créent sur la plage

Attention quand même, pas moyen de retirer de l’argent sur place. Partez avec un bon pactole, sinon vous devrez tout payer par CB, et les mecs se prennent une commission de genre 12%. Oui.

C’est donc ce petit bout de paradis que j’ai choisi pour passer mon PADI, une certification de plongeurs. Je vous laisse admirer les photos pour vous rendre compte de la beauté de l’île, et vous donne rendez vous dans mon prochain billet pour mes impressions sur la plongée.