En Bolivie, il y’a un truc qui s’appelle « La route de la mort » . Je vous invite à lire la courte page wikipédia à ce sujet pour en savoir un peu plus, ce qui m’évitera d’aller repomper les infos la bas et de faire semblant de reformuler.

Je suis dans la voiture avec 2 chiliens, 3 brésiliens et un japonais. Il y a plein de bresiliens en Bolivie. Je les entend parler, j’essaye de comprendre, sans succès. Apres quelques heures de route, on arrive en haut. Il neige, de la neige fondue. Avec un temps pareil, je me dis que ca va être bien de la merde cette route de la mort. Ils nous filent des ponchos, et on s’embarque. C’est une route normale, rien à envier à celles que l’on peut trouver dans les alpes par exemple. Je suis déjà tout trempé, je commence à regretter de m’etre embarqué la dedans.

Pendant la montée

Pendant la montée

On s’arrete 5 minutes, et le guide nous explique que c’est ici que commence « La route de la mort » Haaa ben cool, parcque payer pour pédaler en montée sous la neige sur une route montagneuse toute la journée, ca me tente moyen ! Et à partir de la, c’est la claque.

C’est pas possible de faire une route comme ca… tu m’étonnes que ca soit la route de la mort, vu la gueule du truc. Il y a des croix tout le long du chemin, à chaque fois que quelqu’un à été voir d’un peu trop près ce qu’il y a au fond. Paysages hallucinants, dose d’adrénaline, on passe sous des cascades (finalement plus rien à foutre d’etre mouillé, on se rechauffe en descendant), on traverse des ruisseaux,  mes mains me font mal à force de vibrer mais je le sourire jusqu’au oreilles pendant toute la descente.

Photo de groupe

Photo de groupe

Ca n’est pas le cas de cette dame qui avance à environ 1 km à l’heure, et qui se met même à pleurer. C’est vrai que tout ca est impressionnant. On descend environ 2000 mètres de dénivelés en un peu moins de 4 heures, dans un paysage de film d’aventuriers, sous la pluie, dans le brouillard. A l’arret, c’est marrant, on à tous de la boue sur le visage.Ca fait vraiment gros trip VTT. On vient de descendre 3600 mètres de dénivelé, et de passer de la neige au la chaleur tropicale.Une expérience hallucinante dans ce pays décidement ouf qu’est la Bolivie.