Première session d’écriture en extérieur, ça me donne un petit coté poète au regard lointain en communion avec la nature !

Poème sur les fleurs

Poème sur les fleurs, malheureusement, je n'en suis pas l'auteur

Du coup, je suis accompagné de dizaines d’écureuils qui gambadent joyeusement autour de moi. Une mamie est en train de leur balancer à bouffer, un peu comme on lance des miettes au pigeons en France.

mon pote l'écureuil

mon pote l'écureuil

L’autre jour, je me suis senti con à m’extasier devant ces écureuils avec Vanessa et Patrick. Alors forcément, eux en voient des dizaines tous les jours, donc ils trouvent ça étrange comme réaction, mais chez nous, c’est pas commun. Patrick m’explique alors qu’il a déjà eu ce sentiment lors d’un séjour dans le sud de la France, ou il a vu pour la première fois un lézard. Il s’extasiait devant la majestuosité ( j’exagère à peine) de l’animal, devant le regard étonné des francais.

Demain, départ pour Toronto, 6 heures de route. Je pense avoir vu tout ce qu’il y avait  » à voir » à Montréal, ou presque, et cette introduction me conforme dans l’idée que ce qu’il y a à voir, c’est plus les gens que les choses.