Je débarque chez Raphael juste à temps pour Carnaval. Au départ, j’avais l’intention de rester ici jusqu’a la fin de l’évènement puis de partir poliment. Je resterai finalement presque deux semaines…

Raphael habite en coloc avec Lino et un autre Raphael. C’est Carnaval, il à reçu des dizaines et des dizaines de requetes couchsurfing. Je m’y suis pris assez tôt pour avoir une place, mais c’était tout juste ! Quand j’arrive, il y’a donc Annika l’allemande, et Teresa l’italienne qui sont déjà la. Annika m’apprend à dire 555 en Allemand. Fünfhundertfünfundfünfzig. Interessant non? Et puis du coup, je réalise qu’en Francais on est ptête un peu plus facile à prononcer (enfin les mots sont découpés au moins quoi…) , mais on est pas forcement très logique.Quatre ving dix neuf = quatre fois vingt + dix fois neuf? Ha ben non c’est quatre fois vingt + Dix + neuf. Allez expliquez à un étranger qui apprend le Français qu’il faut pas chercher de logique la dedans…

Le carnaval de Rio c’est quoi. C’est des milliers de personnes qui font la fête dans la rue à toute heure de la journée ou de la nuit, c’est des gens qui se couchent à 4 h du mat pour se lever à 7h afin de pouvoir participer à tel « bloco » qui est connu, c’est la plupart des gens qui sont en vacances, c’est allez se baigner à Ipanema à 3h de l’apremidi, mais aussi à 3h du matin, c’est tout ca et tellement d’autres choses…

 

Vous remarquerez mon travail sur le déguisement!

Vous remarquerez mon travail sur le déguisement!

Je reste juste un peu déçu sur un point, la plupart des images que l’on voit a la TV francaise, avec les déguisements de folie, tout ça, ce sont des images du Sambodrome, la ou les écoles de samba défilent. Sauf que pour y acceder au Sambodrom, il faut payer des sommes pas forcément folles, mais importantes quand même, et clairement inaccessibles à beaucoup de brésiliens. Alors la fête populaire tout ca, la « vrai », elle est dans la rue, la ou ca sent la pisse bien acide qui vous pique le nez.

 

Il est quand même possible d'acceder gratuitement à la rue avant le Sambodrom, pour admirer quelques costumes

Il est quand même possible d'acceder gratuitement à la rue avant le Sambodrom, pour admirer quelques costumes

J’ai adoré le carnaval, mais c’était pas non plus la semaine d’anthologie que j’attendais. Imaginez une énorme fête de la musique qui dure plusieurs jours, c’est à peu près ça, et « rien de plus ». Mais c’est aussi ça voyager, y’a des déceptions sur des choses qu’on attendais depuis longtemps (je le répète, c’est très relatif hein, c’était génial quand même) et y’a aussi de grosses surprises sur des choses qu’on attendais pas. Le grand canyon aux USA par exemple, j’avais même pas forcément prévu d’y aller, et ça restera pour moi l’une des meilleures surprises.

 

Ce qui m’a le plus plus dans tout ca, c’est l’appartement ou je suis resté (bien trop longtemps au passage). Cet appart me confirme encore une fois que beaucoup de brésiliens sont des boules d’énergies positives, qu’ils sourient à tout et qu’ils sont super content de partager ça avec vous autour d’une caipirinha.

Apres le carnaval, ils ont hebergé un couple de voyageurs. L’un est Néo-Zélandais, l’autre est Canadienne. Le Neo-Zélandais voyage depuis…9 ans. Il n’est jamais rentré chez lui. 9 ans! Autant vous dire qu’il à eu le temps d’aller un peu partout.Et c’est sa première expérience couchsurfing. Il me raconte qu’il travail sur place à chaque fois, il arrive à trouver quelque chose. La, ils reviennent de 6 mois au Chili. Enfin bon, même après autant de temps à voyager, Mr n’avait jamais goûté les crêpes. C’est chose faite, et j’ai le droit à un compliment qui fait plaisir : « I’m never eating pancakes again »

 

Chaque jour que je passe ici me fait aimer de plus en plus le Brésil. Je suis content d’avoir choisi ce pays pour rester quelques semaines, je sens que je vais m’y plaire. Je me met en quête d’un moyen de rester sans trop dépenser d’argent, même si Raphael et ses compères me répètent qu’ils sont prêts à m’accueillir autant de temps qu’il faudra, je préfère ne pas abuser.

Ca fait plusieurs fois que je rencontre des voyageurs qui ont travaillé dans des hostels, et l’idée me trotte dans la tête depuis pas mal de temps.Un petit tour sur hostelworld.com, je prend la liste (plutôt longue!) des auberges de jeunesse de la ville, et je leur envoi un petit mail pour voir si il y a moyen de dormir travailler chez eux…

 

ha au fait, au Brésil, les Français ont la réputation de prendre une douche par semaine environ.Et au Mexique aussi d’ailleurs.Je sais pas si c’est vrai ailleurs. Ils étaient un peu déçu de voir que je correspond pas au cliché…