Depuis l’Asie du Sud-Est, il y’a pas mal de billets d’avions pas cher pour L’Inde. Prendre l’avion, ça me donne des envolées lyriques, du coup c’est pendant le vol (qui à déjà une sacré odeur de curry, et je déconne pas en plus) que j’écrit sur mon carnet. J’ai écrit à propos de ce que je m’attendais à voir, mes clichés, mes préjugés sur le pays. J’ai écrit entre autres:

« je m’attend au pire et au meilleur, mélangé dans un chaos fatiguant mais coloré et qui sent les épices. […] a voir la misère comme je l’ai jamais vu de mes propres yeux, même en Amérique centrale ou en Birmanie. A être fatigué par les apparemment incessants klaxons.Je m’attends à voir des moustaches par centaines. […] a me laisser transporter sur une autre planète, un autre monde.[…],à m’émerveiller devant le Taj Mahal, à boire des litres de lassi et manger des kilos de butter chicken, […] A part ça, je connais pas grand chose de ce pays » La suite >