Depuis le début de ce blog, j’essaye de vous parler des gens rencontrés et des moments vécus, plutôt que des monuments et attractions locales. Comme je vais rester à Rio quelques mois, je démarre une série que j’appellerais portraits de voyageurs.

Victor

Victor, c’est le photographe argentin. Il est arrivé avant moi à l’hostel, et apparemment il a le droit de rester gratis ici « parcequ’il fait des photos pour nous ». Ca fait plus déjà deux semaines que je suis ici, et je l’ai vu sortir une fois son appareil cinq minutes, mais soit !

On dirait pas comme ça, mais il est vieux. 31 ans. ou 30 peut être, je me souviens plus. Enfin bon, 30 ans c’est pas vieux me direz vous (je sens que certains se sont sentis insultés la), mais Il est plus vieux qu’on croirait quoi!

Victor à des capacités impressionnantes à parler le portugnol. Oui, le portugnol, c’est un mélange de portugais et d’espagnol. Certaines mauvaises langues diront que l’espagnol argentin, c’est déjà du portugnol… mais bref, il maitrise ! Par contre niveau anglais, ça rigole moins déjà.

Victor, il est comme moi, il aime bien allez surfer.Mais comme moi, quand il voit la taille des vagues à Rio, il préfère finalement mimer le geste du surfeur à l’hostel. Mais si vous connaissez, le poing fermé, sauf le pouce et le petit doigt, et l’air d’un mec cool. Quand je lui demande jusqu’à quand il reste il ne sait pas. Tant mieux, il me fait bien rire et son sourire scotché sur le visage du café du matin à la caipirinha du soir, personne ne s’en plaindra !

 

ll s’est passé pas mal de temps entre le moment ou j’ai écrit cet article et le moment ou je le publie, donc ca y est, Victor est finalement reparti vers de nouvelles aventures, et devinez quoi, il a même fait quelques photos avec de partir!

 

Si vous en voulez encore, vous pouvez jeter un oeil sur son site web au nom poétique : La luna en tu maleta Il y a de magnifiques portraits.