Bagan est un endroit à part. C’est une ancienne cité, avec des milliers de pagodes (temples). A perte de vue. Des grand, des petits, des rouges, des blancs. Après quelques mois en Asie, je commençais déjà à en avoir ma claque des différents temples. Je me disais que passer par Bagan, ça serait l’overdose assuré, je vais vomir du temple.

petite sieste a bagan

petite sieste a bagan

Mais comment ne pas être ébahi par cet endroit? Par ces milliers de temples, qui n’en finissent pas. La plupart ont été endommagés, voir vraiment détruits, par différents tremblements de terres au fil du temps. Le site est souvent comparé a Angkor Wat, au Cambodge.

Pour beaucoup, la visite de Bagan se fait à vélo. C’est le meilleur moyen, le site étant vraiment très grand. On décide donc de louer des bécanes, malgré le fait que Patricia ne sache pas faire de vélo! Ou plutôt, elle à appris pour la première fois quelques semaines avant de partir. Pas toujours facile mais on s’en est bien sortis!

allons au milieu alors

Allons au milieu alors

Bagan, c’est un peu une cité au milieu du désert. Il y fait très chaud, surtout en vélo. Et sur les derniers mètres qui mènent au temples, il faut parfois finir en pédalant dans du sable. Certaines pagodes sont immenses. La plupart sont toutes petites. On va en voir quelques unes. Parfois, on trouve un enfant qui nous promet de nous montrer un endroit caché si on le suit, et contre un petit billet. Je me laisse tenter une fois. Effectivement, il y’avait un genre de passage difficilement trouvable, qui mène au toit.

symetrie

symetrie

Bagan est réellement un endroit incroyable. L’ironie, c’est que « des aménagements touristiques inappropriés (autoroute, terrain de golf, tour d’observation) n’ont pas permis son inscription au patrimoine mondial de l’humanité. » Encore cette foutu junte militaire birmane qui te pourri le pays.