Kyaukme, dans l’état du Shan, tout au nord de la Birmanie. Je me suis laissé traîner dans ce coin par Jaime, l’un des espagnols que j’accompagne. Il m’a demandé si j’aimais la rando. Si je voulais les accompagner à marcher dans les montagnes. Une amie a lui venu il y’a quelques mois lui à parlé de cet endroit, apparemment exceptionnel. Bon. Ben c’est parti.

Après plusieurs looooongues heures de bus avec un conducteur qui se fait un plaisir de mettre la musique à fond en pleine nuit, on arrive donc dans cette petite ville au Nord Est de la Birmanie. Ici, les gens parlent une langue différente, ont des traditions différentes. Ce ne sont plus tout à fait les mêmes birmans. Mais c’est toujours aussi poussiéreux cela dit.

Je rencontre par hasard un français à l’hôtel. Le genre de mec un peu perché, moitié mafioso, moitié fou. La quarantaine, mal rasé, clope sur clope. Je commence à me dire que je suis dans un film quand il m’explique qu’il est venu ici pour les mines de diamants. Qu’il y’a un paquet de pognon à se faire ici en les revendant en France. Que c’est pas facile d’y accéder, mais que « en Birmanie tout est possible. » Je lui demande si c’est pas un peu illégal ? Et c’est la qu’il commence à me détailler comment cacher les diamants dans des tubes de dentifrices pour passer la douane. Ouaip, il est pas venu pour la rando lui. La suite >